Puchero, pot-au-feu à l'Espagnole par Dubois

Publié le par Thierry

A l'égal du pot-au-feu français, le puchero est en Espagne le mets quotidien des familles. Il faut l'avoir mangé dans le pays même pour bien se rendre compte de sa valeur. 
Mettre un kilogramme de poitrine de bœuf dans une marmite en terre, avec les abatis d'un poulet, une oreille de porc, 200 grammes de petit-salé ou de jambon blanchi, et enfin 3 poignées de garbanços ramollies. Mouiller les viandes avec 5 ou 6 litres d'eau ; poser la marmite sur le feu, écumer le liquide ; au premier bouillon, le retirer sur le côté; 2 heures après, ajouter 2 poireaux liés ensemble, un bouquet de cerfeuil mêlé avec une pincée d'hierba beuna (menthe sauvage), une tranche de bonne courge sans écorce ni semences, une tète de laitue, une grosse carotte, un demi-chou frisé, blanchi. Une heure après, ajouter un choriso; continuer l'ébullition modérée. 
Au moment de servir, retirer la marmite du feu, la pencher tout doucement afin de verser le bouillon dans une casserole, en le passant, le verser ensuite dans la soupière ; lui mêler la laitue et les poireaux coupés, ainsi que des tranches de pain grillées. Dresser le bœuf sur un plat, l'entourer avec le jambon, le choriso, les légumes; envoyer les viandes en même temps que la soupe. 

Publié dans Culture de la cuisine

Commenter cet article