Soupe départ de chasse

Publié le par Thierry

Mettez dans une casserole une forte quantité d'oignons lrachés fins et menus; ajoutez du beurre autant qu'il en faut pour faire frire les oignons, du beurre fondu de préférence à du beurre frais. Placez sur le feu et remuez jusqu'à ce que les oignons aient pris goût et couleur, sans être brûlés.
Ajoutez de l'eau, et laissez bouillir pendant 2 ou :1 heures, après avoir ajouté persil, poireaux, échalotes, céleris, clous de girofle, laurier, thym, une pointe d'ail, etc. Salez et poivrez.
Taillez dans un pain blanc des rondelles de mie de pain que vous faites frire dans du heure et que vous rangez dans votre soupière en les saupoudrant de sel lin et en la remplissant ainsi aux trois-quarts. Revenez à votre bouillon projetez-y quelques pincées de sucre en poudre et coulez-y environ une cuillerée de fécule de pommes de terre délayée au préalable dans un peu du bouillon, Remuez en tournant doucement jusqu'à ce que la mixtion commence à s'éclaircir.
Retirez alors du feu sur le bord du fourneau. Battez vivement, dans un saladier, trois jaunes d'œufs étendus d'un peu de bouillon mêlez au bouillon puis versez dans la soupière.
Le pain doit absorber presque tout le bouillon. et cette soupe former une masse spongieuse et nourrissante. S'il la réussit, le cuisinier peut avoir la conscience tranquille ni le froid ni la faim n'auront prise sur les chasseurs ainsi garnis.

Publié dans Culture de la cuisine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article