Soufflé de Morue par Lazarque

Publié le par Thierry

Très bon, mais très-difficile à réussir. Ne vous impatientez pas et recommencez demain.
D'abord il s'y prit mal, puis un peu mieux, ,puis bien. C'est comme cela que j'ai fait quand j'ai commencé il jouer du violon.
En toute chose il faut considérer la un.
Apprenez donc, et songez tout le temps que votre préparation de morue devra devenir blanche, épaisse et moelleuse comme un fromage à la crème, et cependant se. tenir sur le plat. où on la dresserai, Voilà le but 1 Partons
Votre morue bien épluchée, de façon qu'il n'y reste ni arête ni morceau de peau noire, vous la mettez dans un mortier avec quelques gousses d'ail écrasées et finement hachées. Broyez avec le pilon, puis mélangez en tournant dans le même sens pendant quelques minutes, et en ajoutant peu à peu une petite quantité d'huile d'olive. Mettez alors dans la casserole sur un feu doux, et remuez constamment dans le même sens avec une cuillère de hois, en y versant un petit filet continu d'huile d'olive et en y ajoutant de temps en temps un peu de lait. Au moment de servir, ajoutez le jus et le zeste d'un demi-citron. La morue ainsi traitée à ses fanatiques Alphonse Daudet en a parlé quelque part

Publié dans Culture de la cuisine

Commenter cet article