Vin de mûres sauvages.

Publié le par Thierry

Cueillez vos mûres en pleine maturité; mettez-les dans un vase de bois auquel il y ait un robinet ; versez par-dessus autant d'eau bouillante qu'il en faut pour les couvrir. Dès que l'eau est assez refroidie pour que vous puissiez y plonger la main, écrasez bien les mûres; ensuite couvrez le vase et laissez la fermentation se faire pendant trois jours : tirez alors le jus au clair, dans un vase semblable à celui dans lequel il est, et mettez-y du sucre -humecté, dans la proportion d'une livre pour dix pintes de jus ; remuez bien, et laissez fermenter pendant huit jours. A cette époque, tirez le vin par le robinet, passe-le à la chausse et versez-le dans un grand tonneau. Prenez quatre onces de colle de poisson, faites-les tremper, pendant douze heures, dans une chopine de vin blanc; ensuite faites-les bouillir à petit feu, jusqu'à ce que la colle soit dissoute. Prenez alors quatre pintes de votre jus de mûres; mêlez-les avec de la colle de poisson; faitesles bouillir un instant ensemble, et versez-les bouillants sur la totalité du jus. Mettez le vin dans un tonneau, bouchez-le bien, jusqu'à ce qu'il ait cessé de travailler. Quand le vin est éclairci, mettez-le en bouteilles; gardez-les dans un cellier frais. Trois mois après, ce vin sera bon à boire.

Publié dans Culture de la cuisine

Commenter cet article