Sirop de coings.

Publié le par Thierry

Prenez une douzaine de coings très mûrs; ôtez- en les cœurs et les peaux; pilez la chair et la mettez dans un grand torchon, pour la tordre à force de bras; par ce moyen vous en tirerez tout le jus : laissez reposer ce jus, et le tirez au clair Sur un demi-setier, vous prendrez un livre de cassonade, que vous ferez cuire de la même façon que celle de sirop de verjus : quand votre cassonade aura son degré de cuisson, mettez-y le jus de coings, que vous ferez bouillir ensemble, jusqu'à ce que le sirop ait la même consistance que le précédent.

Publié dans Culture de la cuisine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article