L'irritation de la Panse, par suite de nourriture vénéneuse par M.Lebrun

Publié le par Thierry

Le porc empoisonné, soit par les substances vénéneuses que nous avons citées, soit par d'autres poisons, éprouve alternativement une pro- fonde tristesse et des convulsions ; les yeux sont rouges, les extrémités raides, les mugissements sourds et répétés, il y a bientôt prostration de forces. Donnez d'abord à l'animal plusieurs litres de lait que vous lui ferez avaler par force, puis de deux heures en deux heures faites-lui boire encore du lait que vous mêlerez d'une forte décoction de substances mucilagineuses, telles que de la graine de lin, de la guimauve ; ajoutez-y aussi de l'huile d'olive : saignez promptement, et répétez la saignée si les symptômes persisten

Publié dans Culture de la cuisine

Commenter cet article